[Epreuves publiques] JOSEPHINE BELOT, MASTER DE HAUTBOIS

[Epreuves publiques] JOSEPHINE BELOT, MASTER DE HAUTBOIS

CNSMD DE LYON - salle Varèse (LYON)

Display map

GRATUIT SUR RESERVATION | DUREE 1h

  • Jean-Sebastien Bach Concerto pour Hautbois en Ré mineur (BWV 1059R) I. Allegro - II. Adagio - II. Presto
  • Robert Schumann Fantasiestücke opus 73
  • Francis Poulenc Trio pour Hautbois, Basson et Piano I. Presto - II. Andante - III. Rondo
  • Sarah Nemtzov : Interludium (2007) - Pièce pour hautbois et Electronique
  • Ivo Papazov : Ivaylovsko Horo

Accompagnement par Camilo Hauswirth, piano
Avec la participation de Jeanne Lavalle (Basson), Earlene Massoneau, Matthieu Malziak, Aurore Le Noan, Clémentine Gaumart, Parchan Djoharian, Emma Kélalèche, Josquin Desmaris (violon), Clément Sozanski, Paul Erdmann, Charlotte Rivier (alto), Aline Masset, Lucie Murris (violoncelle), Nathanaël Korinman, Robin Seleskovitch (contrebasse), Louis-Avit Colombier (clavecin), Samuel Trias (direction), Loïc Vergnaux (clarinette), Elie Dufour (clavier), Lucien Basdevant (musique électro-acoustique).


Quelques mots sur les oeuvres, afin de les rendre moins étrangères pour vos oreilles :

Jean Sébastien Bach n’a pas à proprement parlé composé de concerto en Ré mineur pour hautbois, il s’agit ici d’un concerto « bricolé » à partir de l’Allegro et du Presto du concerto no. 8 pour clavecin et du Largo du concerto en Sol min pour hautbois du même compositeur. Les concertos pour clavecins étaient de véritables exercices de virtuosité et invitaient les interprètes à se prêter au jeu de l’improvisation à travers la liberté d’expression que permettaient les ornementations.

Robert Schumann a écrit les Fantasiestücke en seulement 2 jours en 1849 alors qu’il était isolé à la campagne avec sa femme Clara (également grande compositrice), fuyant les tensions politiques qui gangrénaient Dresde à cette époque. Si cette pièce a été initialement composée pour clarinette, elle est régulièrement jouée au violoncelle ou au violon. Nous espérons ne pas offenser le compositeur en les interprétant aujourd’hui au hautbois d’amour, instrument dont le timbre plus voilé et sombre permet de retranscrire davantage l’aspect autant fantastique que romantique de ces fantasiestücke.

Francis Poulenc a écrit ce Trio en 1926 à Cannes. Si plusieurs thèmes rappellent des extraits de Mozart, cette pièce est particulièrement marquante pour son aspect vif et burlesque autant qu’expressif et osé, avec un véritable effet musique à l’image digne d’un cartoon, où nous sont contées les aventures de trois amis hautbois, basson et piano qui s’amusent et dialoguent à travers la musique.

Sarah Nemtzov est une jeune et brillante compositrice Allemande, qui a composé Interludium en 2007 dans le cadre de l’opéra « L’Absence » où la pièce apparaît dans la dramaturgie pour mettre en musique le thème du traumatisme psychologique. La compositrice considère cette composition comme son propre adieu en tant que hautboïste instrumentiste, avant de se consacrer pleinement à l’écriture en abandonnant le hautbois. Cette pièce symbolise donc le délitement et l’éloignement de l’instrument à travers les formules répétées sur le modèle de l’écho. Un petit texte de Edmond Jabès, extrait du Livre Des Questions est intégrée au descriptif de la pièce : Le sommeil de la folle,
La folie le tient éveillé
Mais jamais il ne la réveille.

Ivo Papozov est un grand clarinettiste Bulgare d’origine Turque qui dans le courant des années 1980 a réellement donné le visage de la musique folklorique Bulgare. C’est une musique excessivement entraînante qui parsème la vie sociale Bulgare à travers le Horo, une danse traditionnelle des Balkans autours de laquelle se réunissent couramment différentes générations lors des foires ou des grandes fêtes.


Joséphine Belot

Joséphine Belot essaye le hautbois à l’âge de 6 ans au CRR de Besançon à l’occasion des journées portes ouvertes. Puisque souffler dans une anche qui fait des guilis à cet âge-là était très amusant, elle intègre sans hésiter la classe de Fabrice Ferez auprès de qui elle s’est formée jusqu’à l’obtention de son DEM en 2013 puis de son Prix de Perfectionnement en 2015. Malgré la première approche très ludique (mais trompeuse) de l’instrument et l’apprentissage concomitant du piano, Joséphine décide au sortir de son Baccalauréat de se diriger vers des études de Médecine qu’elle mènera jusqu’en 6ème année en parallèle d’études de Philosophie à l’Université de Besançon, territoire Franc-Comtois restant toujours cher à son coeur.
Elle intègre en 2019 la classe de hautbois du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon et se forme durant 5 années auprès de Jean-Louis Cappezzali, Jérome Guichard, Alexandre Gattet, Pascal Zamora et Véronique Goudin-Léger. Durant ses études, elle est invitée à jouer régulièrement avec divers orchestres comme l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra de Rouen, l'Opéra de Toulon, l'Opéra de Saint Etienne, l’Orchestre Victor-Hugo Franche-Comté, l’Ensemble Orchestral Contemporain. Elle a donc l’occasion de jouer à l’Opéra-Comique de Paris, à l’Auditorium de Lyon, au festival Jazz sous les pommiers, au festival la Chaise Dieu...
Ne pouvant se défaire de ses origines rurales, elle est fatalement attirée par des projets de musiques alternatifs, et a donc participé à l’enregistrement de l’album de musique actuelle « Enfantillage 3 » et à la tournée des Zéniths du chanteur Bisontin Guillaume Aldebert. Pour rajouter à ses méfaits et réaliser pleinement ses rêves, elle a rejoint en 2024 une compagnie de cirque Bisontine dans laquelle elle sévie avec voracité sur la création musicale et la réalisation instrumentale.
Soucieuse de créer des liens entre le soin et la musique, elle a organisé des concerts dans le milieu hospitalier, au sein des services psychiatriques à l’hôpital Saint-Jean de Dieu à Lyon.
Joséphine a été également été lauréate du Mécénat Musicale Société Générale en 2022 et en 2023 dans le cadre de la présentation du projet La Vélo-Scène qu’elle a créé en 2019 avec ses tendres amis. Ce projet qu’elle porte avec opiniâtreté depuis 5 ans consiste en la construction de toute pièce d’une scène-roulotte tirée à vélo pour effectuer des tournées itinérantes afin de proposer des spectacles décarbonnés et entièrement autonomes en énergie grâce à un système de vélo-générateur sur lequel le public pédale pour produire l’énergie du spectacle. Cette Vélo-Scène se produit tous les ans dans les petits villages de France et transporte plus de 500kg de matériel musical dans les campagnes !
Musicienne incomplète, Joséphine trouve toujours l’occasion de découvrir un nouvel instrument, mais n’abandonne jamais son hautbois malgré le caractère un peu capricieux de cet instrument.
Joséphine remercie avant tout les rencontres merveilleuses que lui ont permis la pratique de la musique, les amis qu’elle a rencontrés, les professeurs, les instrumentistes et musiciens qui l’ont inspirée et lui ont offert un monde infini à explorer encore et toujours.

License number: PLATESV-R-2022-001845 / PLATESV-R-2022-001846 / PLATESV-R-2022-001847 / PLATESV-R-2022-001849 / PLATESV-R-2022-001850